Nous sommes actuellement le 17 Août 2018, 11:25


Le fuseau horaire est UTC-5 heures [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 29 Jan 2017, 16:15 
Administrateur Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Sep 2014, 18:52
Message(s) : 945
Comme plusieurs le savent, Stéphane Deschene, propriétaire du Centre Bare Oaks près de Toronto, émet régulièrement une émission par baladodiffusion sur différents sujets touchant le naturisme. Dans cette émission, il discute souvent avec Felicity Jones, fondatrice du groupe 'Young Naturists of America'. Je n'ai pas encore eu le temps pour écouter la dernière éditions mais un des liens inclus dans l'annonce mène vers le blog de Felicity où elle discute la politique de plusieurs centres d'exclure ou de limiter l'accès aux hommes seuls.

Puisque c'est un sujet qui soulève beaucoup les passions (autant pour ceux qui sont en faveur de cette politique que ceux qui sont contre), j'ai pensé republier ce lien ici. Je trouve l'article très posé et réfléchi. Je suis désolé pour vous, les unilingues francophones mais je n'ai pas le temps ces jours-ci pour le traduire - peut-être un de nos participants réguliers pourrait s'avancer et le traduire à ma place...

Lien vers le blog de Felicity => https://youngnaturistsamerica.com/nudis ... imination/

Lien vers l'émission de Stéphane Deschene => http://www.naturistliving.bareoaks.ca/2 ... es-in.html


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Publié : 30 Jan 2017, 13:17 
Ami très impliqué
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Sep 2014, 05:40
Message(s) : 668
Le nombre de Canadiens célibataires a continué sa progression,
représentant 27,6% de tous les foyers en 2011,
soit plus du double par rapport à 2006 (10,4%).

C'est au Québec et au Yukon que la proportion est la plus élevée au pays.

source:
http://fr.canoe.ca/artdevivre/styledevi ... 14731.html


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Publié : 30 Jan 2017, 14:46 
Ami très actif
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Oct 2016, 09:31
Message(s) : 321
Cor a écrit :
je n'ai pas le temps ces jours-ci pour le traduire - peut-être un de nos participants réguliers pourrait s'avancer et le traduire à ma place...

Lien vers le blog de Felicity => https://youngnaturistsamerica.com/nudis ... imination/


Voici une traduction approximative de l'article. Je ne suis pas professionnel. Si vous trouvez des erreurs, vous pouvez toujours les signaler. Cela me fera plaisir de les corriger.

Il y a quelques mois sur mon blogue, je me suis interrogé à propos du naturisme et des femmes. Le problème étant que les femmes ne se présentent pas à de nombreux endroits et aux événements nudistes dans la même proportion que les hommes. J’ai observé que ceux-ci (les hommes de tous les âges et orientations sexuelles) sont plus à l’aise d’être nu en groupe. Ils sont moins dérangés de se présenter devant n’importe quel public nudiste ou événement nu. (C’est différent dans d’autres pays, mais je ne parle que des États-Unis ici.)

J’en suis venu à pointer plusieurs raisons pour lesquelles les femmes n’expriment pas le même niveau d’intérêt pour le naturisme que les hommes. Cela concerne l’image corporelle, l’objectivation sexuelle, la pornographie et la culture du viol. Ce sont toutes les grandes questions sociales et culturelles qui touchent aujourd’hui les femmes. (Bien sûr, encore une fois, ce que j’ai écrit est basé sur mes expériences et observations, car il n’y a pas eu d’études ou d’enquêtes officielles.)

J’ai d’abord identifié ce sujet comme un «problème» parce qu’il a longtemps été reconnu comme tel dans le monde nudiste. La plupart des clubs nudistes, des centres de villégiature, des événements et des lieux souhaitent une participation égale entre les sexes. Ils ne veulent pas être «envahis» par seulement des hommes. (Beaucoup d’hommes nudistes ne sont pas vraiment célibataires — ils sont juste non accompagnés par une autre personne.) On peut supposer que c’est ce que les membres et les visiteurs veulent aussi.

Alors, comment pouvons-nous résoudre ce problème? Ce n’est certainement pas un problème qui peut être solutionné du jour au lendemain, et je pense que c’est un peu complexe parce que les questions touchant les femmes sont répandues et profondément enracinées.

Une solution commune et controversée a été de mettre en œuvre des politiques discriminatoires. Les clubs le font depuis des décennies. Ils vont limiter le nombre d’hommes célibataires qui peuvent visiter en fonction de leur démographie actuelle. Et ils offriront des tarifs d’entrée réduits aux couples hommes/femmes et aux femmes célibataires, les hommes célibataires payant les taux les plus élevés. Où ils vont accepter seulement les couples et interdire complètement les gens seuls.
Cette approche présente certains problèmes. Je pense que beaucoup de clubs sont allés trop loin, et certains autres encore pires. J’ai entendu parler d’hommes dont les épouses sont décédées et qui se sont retrouvés interdits dans leur club nudiste. Je suis sûr que la même chose arrive aux gars qui rompent avec leurs copines. Je pense que c’est juste égoïste et honteux de rejeter soudainement quelqu’un qui faisait partie de leur communauté.

Lorsque les hommes seuls sont autorisés à visiter, la question est que dans certains clubs, on les traite avec la plus grande suspicion. Ils sont épiés et censés être des pervers avec de mauvaises intentions, jusqu’à ce qu’ils se révèlent innocents. (Pour les clubs qui ont du mal à accroître leur adhésion, cela pourrait être un facteur contributif.)
Un problème encore plus grave avec les politiques masculines uniques est la discrimination de la communauté LGBT. Dans le nudisme, le terme «couple» est connu depuis longtemps pour désigner un couple hétérosexuel masculin/féminin seulement. Un «rabais de couple» ne s’appliquerait qu’aux couples hommes/femmes. À certains endroits, c’est toujours le cas. Au XXe siècle, pour être plus accepté par la société dominante, le mouvement nudiste s’efforçait d’être aussi «hétéro — normatif» que possible. J’ai discuté de cela dans un article sur la tendance des concours de beauté nudistes.

Je ne crois pas que le nudisme ait dépassé cette approche hétéronormative.

Il y a un certain temps, nous avons eu un courrier électronique dérangeant d’une femme transgenre à qui on a refusé l’entrée à un club parce qu’elle avait un pénis... et donc n’était pas bienvenue selon leur politique de «l’homme seul».
Ce type de discrimination est inacceptable. Comme nous l’avons dit à maintes reprises, tous les clubs nudistes devraient être ouvertement inclusifs et accueillants pour les personnes transgenres!
Mais pour ce qui est de l’ensemble des politiques concernant les hommes, nous pensons qu’il y a une meilleure façon de fonctionner : laisser tout le monde faire et ne pas discriminer du tout.

Il semble que c’est là que le nudisme organisé se dirige. Les clubs et les centres de villégiature sont de plus en plus inclusifs, et certains abandonnent les politiques de l’homme unique. (Si Rock Lodge ne s’était pas relâché sur leur politique masculine unique il y a quelques années et laissé Jordan visiter, lui et moi, nous ne nous saurions jamais rencontrés et il n’y aurait pas YNA!)

Nous pensons que l’équilibre entre les sexes ne devrait pas être une si grande affaire. Nudisme après tout n’est pas un environnement sexuel ni un service de rencontres. Dans le nudisme, les gens sont censés être considérés comme des personnes et ne pas être complètement définis par leur sexe ou les organes génitaux.

Cela étant dit, je comprends pourquoi les clubs font de la discrimination, et nous avons fait de même à certains événements de l’ANY dans le passé. Lors de certains événements à l’intérieur, nous avons suivi notre liste d’invités et limité le nombre d’hommes célibataires afin d’avoir un meilleur ratio. L’une de nos principales préoccupations était de voir de nouvelles femmes célibataires se présenter et qu’elles se sentent mal à l’aise d’être entouré par beaucoup d’hommes dans un espace confiné.

Lorsque vous n’obtenez pas autant de femmes, vous voulez que celles-ci se sentent à l’aise et pas comme dans une réunion de voyeurs masculins. (* Pas que c’est en fait comme ça, car la plupart des hommes naturistes ne sont pas voyeurs, mais une femme peut le ressentir comme ça.)

C’est donc difficile. Je pense qu’il faudra un certain temps avant que l’égalité d’intérêt et la participation de tous les sexes soient égales. Si nous avions une véritable égalité entre les sexes et l’égalité LGBT à tous les niveaux, je ne pense pas que ce déséquilibre hommes-femmes serait présent dans le nudisme du tout.
Cela m’amène à un point important : rien n’indique que les hommes soient intrinsèquement plus susceptibles d’être nudistes que les femmes. Ce n’est pas que les femmes sont «naturellement» comme ceci et les hommes sont «naturellement» comme cela. Ce serait du déterminisme de genre — l’idée que les hommes et les femmes se comportent différemment en raison des caractéristiques innées propres à chaque sexe. Cela a longtemps été réfuté par la science et la recherche.

Le fait que les lieux nudistes dans d’autres pays n’aient pas de problème d’équilibre entre les sexes prouve aussi qu’il ne s’agit pas de déterminisme de genre.

C’est clairement un résultat de notre culture et comme je me répète : nous pouvons changer la culture!

La discrimination masculine unique n’est pas le seul moyen possible d’atténuer le déséquilibre entre les sexes dans le naturisme. Plus tard, je discuterai de la façon comment d’autres personnes et groupes ont abordé cette question.


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Message Publié : 30 Jan 2017, 17:17 
Ami très actif
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Juil 2015, 13:30
Message(s) : 298
Localisation : Montréal
Pas uniquement les activités naturistes, mais globalement les activités avec nudité en public, comme la WNBR (World Naked Bike Ride), où ironiquement la journée sans Go Topless Day, avec une faible participation féminine et appuyée par beaucoup d'hommes...

Comme l'a dit Felicity, lorsque t'organises un événement, les hommes seront là sans problème. Il n'y a pas grand chose qu'on peut faire pour changer la donne.

À la fédé québécoise, il y a déjà eu des annulations à des activités car pas assez de pré-inscriptions, mais est-ce déjà arrivé qu'à une activité, plus de femmes que d'hommes (disons moitié + 1) se sont présentés ? Je dirais jamais, p't'être que ça arriverait pour une activité spa+médi-pédi...

Plusieurs points ont été soulevés. L'un des plus percutants, c'est le cas d'un couple (h/f) d'habitués depuis plusieurs années à un centre naturiste, mais cette année, madame ne peut pas/plus venir pour raison X (vacances pas synchro, séparation/divorce, autres obligations). D'un point de vue "affaires", monsieur est downgradé au niveau homme seul, mais pourtant, il s'est intégré à la communauté, son cercle d'amis est là. Pourquoi on ne voudrait plus de son argent ? Pourquoi on remplacerait cet homme non-chalant par un nouveau couple inconnu ? Ou encore, pourquoi le centre lui imposerait une "taxe d'homme seul" ?

Le Bare Oaks a une politique de ratio 60:40, et encore, à certains moments, on peut retrouver une majorité d'hommes à la piscine, les femmes sont à la plage. Y a pas grand chose qui peut être fait, ça a juste adonné de même. La philosophie du Bare Oaks est nudité presqu'obligatoire, mais apparemment, les femmes se sentiraient plus en sécurité si, entourées de beaucoup trop d'hommes, elle avaient la possibilité de garder la culotte. Certains hommes qui se pointent à une activité où il y a juste des hommes vont se désister...

Quelque chose de certain, c'est que les femmes seules, ou les groupes de femmes qui viennent ensemble, seront acceptées drette à l'entrée. Ce qu'il manque, c'est de l'éducation aux femmes sur le naturisme, mais aussi de suggérer aux hommes qui aimeraient passer des vacances naturistes avec des hommes qu'il y a des centres naturistes pour hommes, mais pas exclusivement gais.

Je me rappelle qu'une personne transgenre a posté un message sur le forum de la fédé, a eu une expérience de marde en centre naturiste. Chose clichée, les centres sont peuplés de nombreux 50, 60 ou 70 ans. La plupart des plus vieux ont été emmenés de force à l'église durant leur jeunesse, commencent à tolérer les homosexuels, mais à la vue d'une trans, c'est trop nouveau pour eux, ils devinent qu'une "opération" a dû forcément avoir eu lieu, ce corps n'est pas 100% naturel comparé à tous les corps imparfaits sur place, d'où la levée de boucliers. Ça va prendre du temps avant une acceptation générale.

Ah la la...


Haut
Hors-ligne Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC-5 heures [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Theme created StylerBB.net
Traduit en français par Maël Soucaze.